Search
  • Elise Dottrens

Lapee, l'urinoir féminin



« Vous vous êtes jamais demandé pourquoi les femmes sont toujours dans des files d’attente pour les WC ? Parce que c’est un monde dessiné par les hommes. »

Cette phrase provient du début d’un Ted Talk et elle illustre très bien le problème que nous allons traiter.

Nous nous sommes toutes déjà retrouvées dans cette situation où, nous avons grandement besoin d’uriner, mais que nous sommes aussi au milieu d’un festival, d’un marathon ou simplement dans la rue. Au contraire de nos chers compatriotes, les hommes, nous n’avons pas la chance de pouvoir le faire aussi facilement, quand on veut, où on veut. Tout ceci a créé une réelle inégalité au niveau du genre, en effet, les femmes peuvent parfois se retrouver en danger dans certaines situations et se voient en tout cas en difficulté lorsqu’il s’agit d’uriner.

Heureusement, il y a des personnes comme l’héroïne du jour, Gina Périer. C’est une architecte française de 25 ans vivant à Copenhague qui a inventé le merveilleux concept baptisé Lapee. A l’occasion du Roskilde Festival, avec sa société, ils en ont réalisé quarante-huit exemplaires et cela a eu un grand succès. La jeune entrepreneuse confirme bien les propos dits dans le Ted Talk : « Nous voulions créer la version féminine d'un produit déjà existant dans le monde entier. Je ne pense pas que ce soit si compliqué de faire un urinoir pour femmes. Je pense juste que c'était quelque chose qui avait été conçu par des hommes et qu'ils ne pensaient qu'à eux-mêmes ». Gina Périer a essentiellement conçu cet urinoir féminin pour que les femmes puissent uriner de façon plus sûre et efficace. Également, cela contribue à l’égalité de genre.

Le temps est diminué de 3 minutes à 30 secondes et il est décrit comme étant 600% plus efficace. Dans ce genre de situations, les femmes peuvent se retrouver exposées à des hommes et des situations indésirables. En conséquence, cet urinoir a été conçu pour apporter de l’intimité à son utilisatrice, mais également de façon à ce que sa vision soit au même niveau que quelqu’un qui se tiendrait debout, dehors.

Chaque unité en forme de trèfle rose peut accueillir jusqu’à trois femmes à la fois et mises ensemble, l’intimité apportée aux utilisatrices peut être ajustée. En tout cas, c’est un beau pas vers l’égalité de genre. Personnellement, je pense que c’est exactement ce genre de petits changements, qui ensemble, vont fortement contribuer au GRAND changement que nous désirons atteindre afin de vivre en harmonie !

Cependant, avec l’équipe de Rowenna, nous pouvons nous empêcher de penser que la couleur utilisée, soit le rose, tend à perpétuer les inégalités de genre. Les vêtements de bébé que l’on trouve dans les magasins sont encore fortement genrés par exemple, même si cela commence gentiment à se diversifier. Après tout, nous n’avons jamais vu d’urinoirs bleus, si ? Il y a plein de couleurs non-genrées qui auraient pu être utilisées, comme le blanc, le jaune, le orange, le vert… Nous saluons tout le même l’effort de création d’un urinoir pour femme, qui peut être très utile notamment dans les festivals ou autres évènements extérieurs.


Par Bruna Monteiro

0 views
Rowenna

Based in Lausanne, Switzerland 

Find us on Insta..
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now