Rowenna

Based in Lausanne, Switzerland 

Find us on Insta..
Search
  • Elise Dottrens

ACTION DE JANVIER : Le Man...quoi ?!

Qu’est ce qu’ont Madrid, San Francisco et New York en commun ? Elles ont banni, entre 2008 et 2016, le « manspreading » dans leur transport en public. Le man…quoi ? 


© Daisy Dottrens

Le « manspreading », de man « homme » et spreading « étalement » est le tic principalement masculin d’écarter ses jambes (de manière exagérée) dans les transports publics. C’est un sujet sensible ; alors que les femmes commencent à réclamer leurs droits quant à l’espace dans les transports, les hommes se rient du problème, tout en défendant un besoin de place plus important dû à ce qui loge dans leur pantalon.

Finalement, s’agit-il vraiment d’une habitude sexiste et franchement gonflante ou une nouvelle idée des féministes radicales pour bassiner les hommes ? 

L’ampleur du phénomène sur les réseaux sociaux est assez clair : le manspreading, nous les femmes, ça nous soule. 

Certes, comparé à l’inégalité salariale, à la violence conjuguale et le viol, ce phénomène peut paraître superficiel, mais l’analyse des signaux que cette position envoie va plus loin. Pour Christine Bard, historienne française, « Cette position n’est pas sans rapport avec le pénis et les testicules : écarter les jambes, c’est suggérer que leur volume est considérable. C’est aussi obliger les femmes à serrer les jambes : le genre fonctionne de manière relationnelle. »

Cela suggère en fait bien plus ; que l’entre jambe masculin est plus important que le confort féminin, ou, pire, que ces protagonistes encombrants ne se rendent même pas compte du désagrément donné. Explication anatomique, selon eux. Une question de largeur du pelvis expliquée dans The Independent par le neuro chirurgien John Sutcliffe. Certes, je ne m’y connais pas assez pour contredire cette théorie. Mais expliquez-moi pourquoi certains croisent les jambes sans sourciller ? Demander autour de vous, ça ne leur fait pas mal.

Alors au même titre que les pressés qui ne laissent pas sortir du bus avant d’y rentrer, ceux qui téléphonent et partagent leur vie à tout le wagon, ou ceux (et celles !) qui posent leurs sacs sur les sièges, il s’agit de réclamer un respect de l’autre dans l’espace public. Sensibilisez votre entourage à ce phénomène et réclamez votre espace dans les transports publics. Faites savoir à votre voisin qui spread que vous n'êtes pas à l'aise et demandez lui de prendre moins de place. 

C’est notre action Rowenna du mois de janvier. Postez vos photos et vos réactions avec le hashtag @Rowenna. 

https://www.lemonde.fr/big-browser/article/2017/07/06/comment-le-manspreading-est-devenu-un-objet-de-lutte-feministe_5156949_4832693.html

17 views
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now