Search
  • Elise Dottrens

Pourquoi je suis féministe ?



Je m’appelle Elise. Voici les raisons pour lesquelles je suis féministe. Voici mon histoire.

C’est une histoire un peu personnelle. J’imagine que chaque féministe a ses raisons personnelles de l’être. Enfin bref. L’Endométriose, ça vous dit quelque chose ? C’est grâce à elle que je suis féministe.

L’Endométriose est une maladie chronique, quelque chose qui t’arrives dessus sans que tu ne comprennes pourquoi ni comment. D’ailleurs, personne ne comprend vraiment pourquoi ni comment. Même le meilleur spécialiste te dira que « peut être ce traitement marchera, peut être pas ». « Peut être qu’on arrivera à guérir au moins vos symptômes, mais peut être qu’ils reviendront. »

Mes symptômes à moi, ils ont commencé quand j’avais 13 ans, quand j’ai commencé mes règles. Je m’en rappelle très bien, de cette douleur étrange et inconnue dans le bas du dos. Je m’en rappelle très bien, de cette trace bizarre dans ma petite culotte. Je me rappelle encore laquelle. J’ai eu de la chance ; j’avais trois grandes sœurs qui m’en avaient parlé. Et ma maman. Toute la famille était si fière.

Mais quand même, j’avais si mal. Si mal qu’une fois par mois, je gémissais en me tordant dans mon lit. Je ratais quelques fois l’école. Et puis on m’a prescrit la pilule et tout s’est arrêté.

Je n’y ai plus pensé jusqu’à mes 17 ans. Ma première relation sexuelle. J’ai eu tellement mal. Pendant des jours, j’ai pleuré de douleur, d’humiliation, de dégout et de colère. Mais ce n’était que le début de mon voyage avec l’Endo. Ayant pensé que la douleur était due à un effet secondaire de la pilule, je l’ai arrêtée. Mais en fait, elle m’aidait. La maladie s’est

« dégelée » et a recommencé, plus forte que jamais. Combien de fois je suis tombée dans les pommes, combien de fois j’ai vomi, pleuré, raté le travail et je ne sais quoi. J’ai développé des allergies alimentaires, je ne mange presque plus rien. J’ai tellement mal au dos que je marche comme si j’avais huitante ans. Mais j’en ai 25.

J’imagine que l’Endométriose est très liée aux droits des femmes parce qu’elle touche principalement les organes reproductifs, quelque chose sur quoi les hommes ont toujours exercé leur pouvoir. Quand tu leur dis que tes règles font trop mal, ils te disent que c’est normal. Quand tu leur dis que tu ne digère pas quelque chose, ils te disent de «simplement» arrêter de le manger. Quand tu dis à ton collègue, patron, ou n’importe qui, que tu ne peux pas venir travaille parce que tu as tes règles, ils te rient au nez. Et quand tu leur dis que tu as mal en faisant l’amour, c’est forcément parce que tu n’es pas assez détendue. Ils te diront que tu travailles trop, qu’une grossesse te guérira, que tu n’as qu’à faire plus de sport, manger sain et ça passera. Ils te diront tellement de mensonges qu’au final, tu ne sauras plus que croire, ni qui tu es.

Une fois que j’ai réalisé ça, j’ai aussi réalisé tous les occasions auxquelles les femmes ne sont pas crues. Discriminées. Tout n’est que mensonge. Le patriarcat est basé sur un amas de mensonges, d’arguments faux et discriminatoires.

C’est pour ça que je suis féministe. Je veux que les hommes arrêtent de nous mentir. Je veux que le patriarcat arrête de nous mentir.


© Elise Dottrens, 2019

Rowenna

Based in Lausanne, Switzerland 

Find us on Insta..
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now